Eglise Saint-Jacques-le-Majeur

Retour

rue Blanche

77480

01 60 67 28 80

A propos

L’église, citée comme chapelle au XIIème siècle, est formée par le prolongement du mur méridional et par la juxtaposition d’une chapelle latérale à la nef centrale. Solidement construite elle n’en fut pas moins touchée par la guerre. Délaissée durant la guerre de Cent ans (1337-1453), elle fut saccagée durant les guerres de religion le siècle suivant et subit des destructions. Ainsi la plupart des voûtes de la chapelle latérales furent détruites et remplacées par un plafond, et celles de la grande nef furent remplacées par une voûte en berceau plâtrée sous lattis attenant à la charpente. De cette restauration du XVIème siècle datent aussi les fenêtres du chœur et du chevet, terminées en plein cintre. Elles furent bouchées et masquées par la partie supérieure du retable. Les piliers cylindriques et la voûte de la chapelle latérale sont appareillés en craie taillée, dans le goût de l’époque.
Deux œuvres d’art remarquables furent placées là au début du XVIIème siècle : le maître autel dédié à Saint-Jacques le Majeur, saint patron titulaire de l’église dont le tombeau fait l’objet d’un pèlerinage célèbre à Compostelle depuis le IXème siècle, et l’autel de la Sainte Vierge. Leurs retables sont en chêne sculpté. Le regard se porte également sur un vitrail moderne où le bleu et le jaune font référence à l'ancienne activité de la commune : la culture de la guède, aussi nommée "pastel des teinturiers". Les feuilles de cette plante à fleur jaune permettent de produire une teinture bleue.

Tarifs

Ouverture

Inscrivez vous à la newsletter

En indiquant votre adresse mail ci dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie informatique. Vous pouvez vous désinscrire en nous faisant parvenir votre demande et à travers les liens de désinscription.

Couvert
1°C