Eglise Saint-Aignan

Retour

Grande rue

77114

01 64 01 84 83

A propos

L'église primitive, sans doute construite au XIIème siècle, est brûlée par les Huguenots en 1567. Bien que son intérieur soit assez détérioré, nombre de détail anime notre regard : de multiples traces de peinture sur les murs comme des litres funéraires, des angelots sculptés sous les chapiteaux, des tableaux – restaurés, le mobilier, des dalles funéraires …
Sur le mur à gauche du chœur, il faut remarquer des personnages : Thomas Becket et Saint Edme, archevêques de Canterbury qui vécurent à l’abbaye cistercienne de Pontigny. Le premier séjourna également à l’abbaye Sainte Colombe à Sens. Le second, malade des yeux, passait par Villiers pour se rendre à la source guérisseuse du couvent de chanoines augustins de Soisy-Bouy. Sur une voûte du XVIème siècle, des peintures du XVIIIème siècle se devinent… endommagées elles représentent quatre mystères de la vie de la Vierge : l’Annonciation, la Nativité, la présentation de Jésus au temple, et l’Assomption.
Un autre élément de décor intéressant est placé sur une arcature offerte par un habitant du village. Il s’agit d’un groupe sculpté représentant le calvaire (Christ en croix, Vierge et Saint-Jean) en bois polychrome et daté du XVIème siècle.
La conservation de ce patrimoine religieux doit beaucoup à l’intervention de l’abbé Thévenin, curé de 1880-1912, qui fit restaurer à ses frais l’intérieur de l’église, le plafond de la grande nef notamment.

Tarifs

Ouverture

Inscrivez vous à la newsletter

En indiquant votre adresse mail ci dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie informatique. Vous pouvez vous désinscrire en nous faisant parvenir votre demande et à travers les liens de désinscription.

Couvert
9°C